Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Journal de bord :: Feuilles de personnages :: Fiches validées
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso: Cinaed Tangou
Level: 1
Equipement: Dague de poing
Roublard
Roublard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/05/2018
MessageSujet: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Ven 11 Mai - 15:36
Cinaed Tangou
Alignement : Neutre Mauvais
Race : Tiefelin   Âge : 25
Classe : Roublard          Level :1
Région d'origine : Sarathaï
Profession : Top Secret
Langues : Commune, Infernal

*Mon Histoire*


Il fut un temps durant lequel les jours étaient bons. Nous vivions dans la douceur et l'amour. Rien ne comptait plus que nous. Notre famille, notre clan.

-"Ramasse, sale race !"

Voici ce que je pouvais entendre quotidiennement et de plus poli.
Toutes les excuses étaient bonnes pour me malmener, m'insulter ou encore me frapper.

Chaque fois que le soleil se levait, mes pires cauchemars prenaient vie. Et chaque fois que la nuit tombait, mes angoisses me torturaient à leur tour.
Je n'étais qu'un esclave et je passais mes journées à servir mes.. maîtres.
Je songe souvent aux jours anciens. La belle époque, celle d'une famille unie et heureuse vivant dans une tribu solidaire. Cela ressemble à un rêve depuis longtemps évanouit..

Le matin venait à peine de s'éveiller et je sentais déjà la bonne odeur du feu. L'agitation commençait à se faire entendre. Ma queue se balançait de gauche à droite dans un rythme cadencé, je savais ce qu'il m'attendait, un merveilleux repas. Les mâles avaient chassé toute la nuit et je pouvais sentir l'enivrante odeur du sang.
Le chef avait décidé que nous ne chasserions que la nuit, avec le plus de discrétion possible, pour éviter les représailles. Nous avions déjà été chassés de chez les hommes, certains d'entre nous étaient même morts. Et ce fut au cœur d'une immense forêt que nous décidions de nous installer. Cachés par d'immenses arbres aux troncs très larges, nos abris avaient été construits sur leurs imposantes branches.
Je descendis donc de mon perchoir pour me jeter sur Aedan, qui m'ouvrit grand ses bras remplis de cicatrices, le plus téméraire de tous.

"Que mangeons-nous Aedan?" Dis-je la langue pendante.
"La viande la plus savoureuse qui soit" me répondit-il, le regard malicieux.
"du cerf !"non
"Du Sanglier ?" Non plus...
"Ce matin nous dégusterons de l'humain !"
Les personnes alentours se mirent à crier et applaudir. Certains lui tapotaient l'épaule ou le bras. Il était tel un héro et mon souhait le plus cher était de lui ressembler.
Nous nous sommes tous installés autour du feu, la viande presque cuite. Chacun d'entre nous salivait attendant la permission du chef pour se servir. Il se leva muni d'une longue lame fort bien aiguisée et se mis à découper, cuisse, torse, bras. Tout était bon !
Je m'agitais tant mon ventre criait famine et ma mère me tira la queue:

"Reste sage Cinaed ! Chacun son tour."
"Mais maman, je meurs de faim !"

Son regard noir se figea sur moi, il ne fallait surtout pas éveiller sa colère sinon je risquais de rester sans manger jusqu'au jour prochain.
Enfin le plat d'humain était devant moi. Tout avait l'air si délicieux.. Sauf les bras finalement, trop maigres, je préférai les laisser à ceux qui n'avaient plus beaucoup de dents.
Je voulu saisir un morceau de cuisse quand un bruit sourd passa près de mon oreille. Tous s'arrêtèrent et se tournèrent vers le point de chute. Aedan était à terre, mort. Une flèche lui avait crevé l'œil pour se loger dans son crane. Le sang coulait.
Des cris de fureur se firent entendre et tous, mâles et femelles comprises saisirent les armes les plus proches. Ma mère me vit un petit couteau en main et me l'arracha.

"Va te cacher !"

Je grimpais le plus vite possible dans notre abris mais des bruits de flèche se firent à nouveau entendre. Trois étaient à terre, suivant le destin de Aedan. Ma mère aperçut l'un des attaquants derrière un arbre et elle se jeta sur lui, comme enragée et lui arracha la carotide avec ses dents.

C'était une sacrée femelle ! Comme on n'en fait plus. Merveilleuse et terrifiante à la fois.
Ce fut à ce moment là qu'elle mourut, un homme s'était caché dans l'arbre. Puis les autres suivirent, arf.
Ma vie changea à ce moment précis. Ils voulurent détruire tout ce que l'on possédait, ce qui signifiait pas grand chose.
J'avais dû me cacher sur d'autres branches. Et alors que je pensais le danger écarté, quelque chose agrippa une de mes chevilles. J'eu à peine le temps de m'agripper de toutes mes forces à mon sautoir.

"Allez mon mignon, viens par là. Il ne reste que toi."
"Pourquoi ne lui tires-tu pas dessus?"
"J'ai d'autres projets pour lui, je vais le dresser"
"Ah ! Il n'y a que toi pour être suffisamment fou et tenter une chose pareille ! ils ont tuer et déguster l'un des nôtres, je te rappelle."
"Ce vieil ivrogne ? S'ils ne l'avaient pas tuer, je l'aurais fait moi-même !"

Il tira si fort que je dû tout lâcher. Je grognais et me débattais mais le fourbe m'asséna un grand coup sur la tête avec son arc.
Une fois éveillé, mes mains et mes pieds étaient liés. Je regardais autour de moi mais plus rien ne m'était familier. J'avais atterri dans une sorte de grange. Les rayons du soleil traversaient les lattes en bois, le sol était boueux et sentait la merde !

"Enfin réveillé !"

C'était lui, lui qui m'avait attrapé puis frappé. Je brulais du désir de vengeance, je grognais encore et me tournais dans tous les sens mais mes liens étaient bien trop serrés.

"Calme toi, veux-tu ! Ne m'oblige pas à te faire mal"
"Je n'ai pas peur de mourir !" répliquais-je du haut de mes sept ans.
"Oh mais tu ne vas pas mourir, pas tout de suite du moins !"

J'avais peur mais je ne voulais surtout pas le lui montrer et paraître faible. Un autre homme entra accompagné d'un enfant.
"C'est lui papa ?"
"Oui, mon chéri. Alors, ça te plait ?" Lui demanda mon bourreau.
"Oui, beaucoup ! Quand est-ce que je pourrai les avoir?" Il avait l'air impatient. Ce sale petit morveux s'impatientait comme s'il attendait son putain de cadeau d'anniversaire !
"Si tu m'aides, tout de suite !"

Ils se précipitèrent autour de moi.

"Papa lui tient la tête et toi, tu scies, d'accord ?"
Le mioche acquiesça. Je me débattais plus que jamais ! Pourquoi ne pas me tuer d'un coup franc et direct ! J'étais chez des salopards de sadiques ! Je me débattais tellement qu'il demanda à l'autre homme de me tenir le reste du corps et pour faire court, il se contenta de s'assoir sur moi et de me couper le souffle.
Le petit chéri approcha avec sa scie et des larmes commencèrent à couler sur mon visage, je crevais de peur et étais dans l'incapacité de me défendre.. Pour éviter que je crie, il m'étouffa avec un vieux chiffon sale qu'il enfonça dans ma bouche.
CRRRRRRRR
CRRRRRRR
CRRRRR
CRRR
Je pleurais à chaudes larmes.

"En voilà une papa ! C'est le plus beau jour de ma vie !"
Il m'avait scié une corne et s'attaquait à la deuxième.

Le pire fut d'apprendre ce qu'il avait l'intention d'en faire.. Les disposer sur un casque ! Le tueur de Tieffelins s'amusait-il à dire, tout en courant comme un fou, le sourire aux lèvres avec mes cornes sur la tête !

-Des, des cornes?!
-Fermez la sombre idiot, j'ai besoin de me confier !
Durant dix longues années cette famille me maltraita. Jour après jour je devais endurer le courroux de ces personnes brutales auxquelles je ne devais rien si ce n'est, d'après eux, la vie. Et quelle vie ! Une vie de misère et de torture quotidienne. Ils auraient mieux fait de me tuer. Chaque jour cette monstrueuse haine grandissait en moi mais ils me gardaient faibles, mal nourrit et abattu. Et quand mes tâches étaient terminées, ils m'attachaient pour être certains qu'il ne me vienne aucune mauvaise idée. Si je faisais quelque chose mal ou de travers, ils me battaient. Parfois presque à mort. Je ne pouvais qu'être patient et attendre le moment idéal pour pouvoir tous les annihiler et me repaître de leurs entrailles.

Arrivent mes 17 ans.
Je vis un homme gras et peu soigné, sentant la bière à plein nez, entrer dans la maison. Il s'assit et discuta un long moment avec mon maître et ce sans jamais me quitter des yeux. Le maître se retourna une ou deux fois vers moi, lui aussi. Que pouvaient-ils bien préparer ? Peut être avait-il l'intention de me vendre ? Il aurait mieux valu pour lui..
Enfin, il se leva et se dirigea vers moi:
"Le débile.."
C'était ainsi qu'il appréciait le plus souvent m'appeler.
"Le débile, j'ai une nouvelle tâche à te confier. On va enfin pouvoir se faire de l'argent grâce à toi !  Alors tu as plutôt intérêt à rester sage et à écouter tout ce que mon ami, ici présent, t'ordonne de faire." Il leva son poing "Sinon tu me le paieras cher !"
Il me détacha et me poussa vers le grassouillet.
"C'est la porte juste derrière."
Le bedonnant me pris par les épaules et m'ordonna de le suivre. Derrière cette fameuse porte se trouvait une petite pièce à peine éclairée d'une bougie avec un lit sans draps.
J'ouvris grand les yeux, ce gros porc, je venais de comprendre ce qu'il me voulait. Il ferma la porte et commença à retirer son pantalon en me lançant un sourire pervers.
"Allonge toi !"
Il commença à s'allonger sur moi en me murmurant
"Si on oublie ta queue pointue, tu ressembles à un homme. Un jeune homme presque beau" et il ricana. C'est alors que j'ai passé ma main entre ses cuisses et que j'ai tiré de toutes mes forces. Tout en essayant de l'étrangler pour pas qu'il ne crie. Mais le gros avait de la ressource, il me mis un coup de poing tellement fort qu'il m'assomma quelques secondes et profita de mon étourdissement pour me déshabiller.
Le moment était là. Ma haine était telle que je ne pouvais plus la contenir. Je me saisis du bougeoir sur la table de chevet et frappai son crâne jusqu'à ce que sa matière grise m'explose au visage. C'était délicieux..
Juste avant que l'autre ne comprenne ce qu'il venait de se passer, je me suis caché derrière l'ouverture de la porte et quand il voulu entrer, je l'assommais de la même façon que le gros. Je le trainais dans la chambre et attendais enfin le fils, le tueur de Tieffelins.
"Papa ? Tu es où ? J'ai entendu du bruit"
Il était bien bâti, ce petit salopard. Si son père avait daigné le mettre lui sur le trottoir, il lui aurait rapporté gros. Heureusement pour moi, j'avais songé à ramasser la ceinture du porc, cela m'éviterait un face à face que je n'étais pas du tout sûr de gagner. J'étais donc toujours caché derrière cette porte qui était déjà ouverte.
Il les vit, son père et le pervers. Il les vit gisant au sol et quand il entra se jetant sur ce qu'il croyait être une dépouille, je me suis glissé discrètement derrière lui et l'ai étranglé. Ce ne fut point sans suer car, comme je vous l'ai dit, il était d'une bonne carrure. Mais enfin il était mort.
J'en profitais donc pour installer le père, encore inconscient, sur une chaise et je l'attachais avec mes propres liens.

Ne faites pas cette tête ! Vous n'avez pas encore entendu la suite, mon passage préféré !
Donc, environ une heure plus tard il se réveilla. Quand il réalisa la situation, il osa me poser une question:
"Où est mon fils ?"
"Je vous ai préparé à manger, maître" lui dis-je plein de grâce et d'excitation.
"Réponds moi sale vermine ! Où est mon fils !"
Mon sourire s'élargit.
"Voyons, mon bon maître, il vous faut reprendre des forces. Je vous ai préparé de la viande, du premier choix !"
Je lui apportais une belle assiette bien remplie. Un bon gros morceau de viande.
"Maintenant il vous faut manger"
Ses yeux s'écarquillèrent, si seulement je n'avais pas oublié de retirer la main de ce gouteux avant bras bien ferme !
"Votre fils est à table lui aussi, ce n'était pas ce que vous souhaitiez ?"
Avant qu'il n'ait le temps de crier, je lui pinçais le nez pour le forcer à ouvrir sa grande gueule et lui plongeais le bras parfaitement cuit dans le gosier. Et alors qu'il s'étouffait, je repensais à ma mère, et je vins lui mordre la gorge jusqu'à ce que sa chair et ses os se rompent dans ma bouche. J'arrachais tout, c'était encore meilleur que ce que je m'étais imaginé jusqu'à lors. Puis je déversais ma rage contre son corps agonisant.
Le plus beau jour de ma vie !

Voilà une histoire comme vous n'avez pas l'habitude de les entendre, mon cher monsieur !
Ah oui, quant à mes cornes, si vous ne vous êtes douté de rien, c'est parce que j'ai pris grand soin de passer toutes ses années à les limer à chaque fois qu'elles essayaient de repousser. Il faut bien rentrer dans le moule pour être accepté. Et vous ne vous seriez jamais installé à ma table si je n'avais pas eu l'air de quelqu'un de normal. Mais il y a bien un détail que vous avez omis, et je vous en remercie, c'est ma queue !

Sa queue s'enroula autour du pied de chaise de l'individus assis en face et il le fit basculer vers lui.
Il s'approcha et lui dévora le visage. Une fois l'homme mort, il lui arracha son pendentif, paya l'addition avec un généreux pourboire et sorti.

-Maintenant, il faut que j'aille voir ce brigand de marchant !

*Mon Physique*

Je dirais que je suis d'une beauté incroyable ! Je le vois bien, hommes et femmes se retournent systématiquement sur mon passage. La plupart d'entre eux prétendent être de bonnes personnes mais je vois bien que ce qui les attire le plus est mon côté obscur, mon regard malicieux et mon sourire qui démontre une certaine assurance.
Il vous en faut plus ? On se croirait sur un site de rencontre.. Mes cheveux sont noirs corbeau et mis-long. Les mèches tombantes sur le côté de mon visage me servent à dissimuler ma vraie nature. Je possède une queue aussi, longue fine et pointue (lol). Je parviens à la dissimuler la plupart du temps dans mon pantalon mais elle a une volonté propre et en ressort bien souvent sans que je ne lui demande quoi que ce soit, la vilaine !
Pour finir, je suis d'une corpulence plutôt chétive mais il y a tout de même un muscle particulièrement impressionnant chez moi; mon fabuleux cerveau.

*Ma Personnalité*

Égocentrique ? Voilà un mot bien ridicule. Je n'éprouve aucune haine envers moi ou mes semblables, si cela était bien votre question. Il est vrai que j'ai une confiance inconsidérée en ma personne mais vous éprouveriez la même chose si vous étiez aussi brillant !
Je méprise tout ce qui respire et au delà de ma soif de vengeance, ce que je désir plus que tout est le pouvoir. Un jour j'atteindrai le sommet et je vous écraserai tous, ne vous laissant même pas une larme pour pleurer.
Pour se faire, je ne recule devant rien; un vieillard aveugle détenteur d'une relique rare et mystérieuse, une pucelle d'un nom notable à la recherche de l'amour véritable ou encore, un enfant apeuré dont les parents sont incroyablement riche !
Bien entendu, je ne me salis jamais les mains pour ce genre d'affaires. Alors bon courage devant un tribunal !


*Mes Compétences et Sorts*
COMPÉTENCES DE RACE :
- Vision dans le noir. Les tieffelins voient dans le noir à 18 mètres.
- Pouvoir magique.Les tieffelins peuvent utiliser le pouvoir magique ténèbres une fois par jour. L’objet enchanté par ce sort génère une zone de ténèbres de six mètres de rayon. La luminosité de la zone baisse alors d’un niveau : de lumière vive à lumière normale, de lumière normale à lumière faible ou de lumière faible à obscurité. Ce sort n’a aucun effet dans une zone déjà obscure. Les sources d’éclairage normales (bougies, torches, lanternes, etc.) ne permettent pas d’augmenter la luminosité d’une zone affectée par ce sort. Cela permet de camoufler les personnes et créatures présentes.
- Résistance des fiélons. Les tieffelins ont une résistance au froid, à l’électricité et au feu.

COMPÉTENCES DE CLASSE :

Attaque sournoise:Lorsqu’un roublard attaque son adversaire dans une situation où ce dernier est incapable de se défendre efficacement, en l'attaquant par surprise ou s'il est immobilisé, il peut lui infliger des dégâts supplémentaires en touchant un point sensible.
Le roublard ne peut tenter une attaque sournoise que contre un adversaire qu’il peut observer suffisamment pour en repérer les points faibles et dont il peut toucher les organes vitaux. Les attaques sournoises sont impossibles lorsque la cible bénéficie d’un camouflage.

Charmeur: Une fois par jour, le roublard peut lancer deux fois le dé lors d’un test de Diplomatie et choisir le résultat le plus avantageux. Il doit décider d’utiliser ce talent avant le test. Le roublard peut utiliser cette capacité une fois de plus par jour par tranche de 5 niveaux de roublard qu’il possède.

Expert en survie (premiers soins, survie): Un roublard disposant de ce talent ajoute Premiers secours et Survie à la liste de ses compétences de classe.

Suivre des indices: Un roublard disposant de ce talent peut utiliser la compétence de Perception au lieu de celle de Survie pour suivre une piste.

*Mon Sac d'aventurier*
- Arme(s) de base : 2 Dague de poing 1d4

*Derrière mon écran*
- Ton prénom ? Michaël  Ton âge ? 25
- Connais-tu les forums RPG ? Othelo en force !
- Comment as-tu découvert C'M ? Un maire du nom de Fericelli, très peu fréquentable !
- A quel fréquence réponds-tu au RP ? ca varie mais en général, toutes les semaines Smile
- Un petit mot à ajouter ? (ou pas... lol)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso:
Level: 1
Equipement: arc long 1d8
Rôdeur
Rôdeur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 13/02/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Ven 11 Mai - 21:50
tous d'abord je te souhaite la bienvenue, même si tu est quelqu'un de torturer... Ta fiche est presque parfaite sauf que tu as TRICHER !! tu doit choisir une seule arme et non deux =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso: Cinaed Tangou
Level: 1
Equipement: Dague de poing
Roublard
Roublard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/05/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Ven 11 Mai - 22:02
Merci de m'accueillir ! : ) mon erreur a été rectifiée !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso:
Level: 1
Equipement: arc long 1d8
Rôdeur
Rôdeur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 13/02/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Ven 11 Mai - 22:26
Bon est bien je valide ce personnage très étrange, qui mange de l'humain ^^' Je te souhaite de grande aventures parmi nous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso: Cinaed Tangou
Level: 1
Equipement: Dague de poing
Roublard
Roublard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/05/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Ven 11 Mai - 22:32
Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso:
Level: 1
Equipement: Une dague de lancer 1d4
Ensorceleur
Ensorceleur
Voir le profil de l'utilisateur http://ceven-menel.forumactif.com
Messages : 42
Date d'inscription : 13/02/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Ven 11 Mai - 23:46
Avant de te valider, tu dois choisir tes 3 talents de roublard !
Je t'ai ajouté tes compétences de races que tu n'avais pas entièrement copié sur ta feuille de perso Very Happy

(L'attaque sournoise étant en plus, tu dois choisir dans la liste (lien sur la fiche de classe) 3 talents de roublard! Si tu comprends pas un truc, dis moi je t'aiderai Very Happy )

En tout cas, je suis trop contente de pouvoir te souhaiter la bienvenue ici ! <3
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso:
Level: 1
Equipement:
Barde
Barde
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 26
Date d'inscription : 13/03/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Sam 12 Mai - 1:17
Haha bienvenue s'pece de fou furieux !

Il y a que toi pour inventer ce genre de chose mais ça me manquait grave Smile

A bientôt Michael !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso:
Level: 1
Equipement: arc long 1d8
Rôdeur
Rôdeur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 37
Date d'inscription : 13/02/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Mar 15 Mai - 21:31
Cette fois ci tous est bon tu est officiellement valider =p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Feuille de perso: Cinaed Tangou
Level: 1
Equipement: Dague de poing
Roublard
Roublard
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 14
Date d'inscription : 05/05/2018
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna] Mar 15 Mai - 21:33
Merci ! Je suis super excité par tout ça !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna]
Revenir en haut Aller en bas
Cinaed Tangou [Fiche validée par Anna]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Sigrid, la fille de Bard [fiche validée]
» Bard the Bowman [fiche validée]
» Raistlin Majere {fiche validée}
» Balin fils de Fundin [fiche validée]
» Mahoria, Drowette, Assassin {fiche validée}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ceven'Menel ::  :: Journal de bord :: Feuilles de personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: